Elèves sans papiers : Rassemblement le 3 mars 2016

Suite aux différentes mobilisations de l’année scolaire précédente concernant les jeunes scolarisé-e-s sans papiers et leur famille, des personnels de l’Education Nationale mobilisés (syndiqués ou non) appellent à un rassemblement contre les menaces d’expulsions d’élèves sans papiers.

Plusieurs dossiers recensés sont inquiétants : OQTF, assignations à résidence ou absence de réponses de la préfecture pour certains dossiers de lycéens et d’étudiants étrangers laissent planer une menace d’expulsion et mettent en péril leur parcours scolaire.

Le rassemblement aura lieu le jeudi 3 mars à 18h devant la préfecture.

Une audience est demandé pour évoquer ces situations et avoir des réponses concernant les jeunes sans papiers scolarisés sur Angers.

arton568

Pour la (ré)ouverture de la Petite Pignonnière

La Petite Pignonnière, rappelez-vous ! Une belle maison abandonnée par son propriétaire, à savoir l’Agglomération Angers Loire Métropole.

Durant plusieurs mois, environ 15 personnes avaient élu domicile dans cette demeure, dans l’attente de nouveaux rendez-vous administratifs et d’éventuelles avancées quant à leur situation. Faisant suite à une décision de justice, le 20 août dernier, l’expulsion des habitants s’est concrétisée et une vingtaine de personnes ont dû quitter ces lieux, qui étaient devenus les leurs, pour se réfugier dans les squares, les halls d’immeuble, les préaux, ou autres interstices de la vie urbaine.

En lien, le communiqué diffusé le soir de l’expulsion.

https://cssp49.wordpress.com/2015/08/20/angers-accueille-les-touristes-mais-expulse-les-migrants/

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

REPRIS PAR AUTORITÉ DE JUSTICE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

UNE MAISON VIDÉE DE SES HABITANTS

Après plusieurs, jours, nous ne pouvons constater que les incidences négatives dans la mesure où ces personnes ont dû trouvé refuge là où elles le pouvaient. Parallèlement, la maison est entièrement close alors qu’aucun projet n’est à venir la concernant.

Aujourd’hui, le contexte médiatique ambiant laisse entrevoir une timide prise de conscience de la situation internationale. Mais il faudra sans doute plus qu’une photographie pour que tout ce qui se passe en matière d’immigration et de droit d’asile puisse se transformer profondément.

Dans ce contexte, la réouverture de la Petite Pignonnière doit être exigée afin de pouvoir mettre des personnes à l’abri, qu’elles soient syriennes, irakiennes ou somaliennes. Les pays concernés par la guerre sont bien trop nombreux et de nombreuses populations vivent dans la terreur permanente, et dans un extrême dénuement.

Tout est une question de vision du monde. A chacun la sienne.

Les Syriens de Calais

1041606136_B973991329Z.1_20141106201831_000_GLJ3E581A.1-0

Les Syriens à Calais ont décidé vendredi dernier de manifester à nouveau pour leur dignité et pour pouvoir se rendre légalement au Royaume-uni y demander l’asile.

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2015/06/28/les-syriens-dans-lentonnoir-calaisien-se-mobilisent/

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2015/07/01/le-mouvement-des-syriens-a-calais-questionne-la-politique-des-frontieres/

Leur rassemblement pacifique a été dispersé deux fois par la police, la deuxième fois avec brutalité et gazages.

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2015/06/28/les-refugies-syriens-degages-pour-la-parade/

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2015/06/29/la-reponse-des-autorites-francaises-aux-syriens-a-calais-gazage-et-evacuation-par-la-police/

Aujourd’hui, une ordonnance d’expulsion à la demande de la mairie a été affichée devant l’un de leurs deux bivouacs du centre-ville, sous le porche de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul, alors que les associations humanitaires dénoncent le conditions de vie dans le nouveau bidonville qu’ils seraient contraint de rejoindre.

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2015/07/02/la-vengeance-des-autorites-ordonnance-dexpulsion-contre-les-syriens/

Toutes les formes de soutien sont les bienvenues face à cette acharnement dans la répression, qu’il s’agisse d’interpeller les autorités concernées pour qu’ils ne soient pas expulsés du centre-ville et pour que leurs demandes soient entendues, et que le dialogue succède à la répression.

Merci d’avance,

Philippe Wannesson.